Quelles sont les plantes les plus utilisées en phytothérapie ?

La phytothérapie, la médecine des anciens et ceux d’aujourd’hui. La plus utilisée et constitue le fondement de la médecine traditionnelle, désormais, c’est une médecine à part entière. Dans la pratique, il en existe plusieurs types. Mais les seules qui n’utilisent que des plantes médicinales, comme base fondamentale de sa thérapie, sont : l’aromathérapie, la gemmothérapie et l’herboristerie. Dans cet article, découvrez, pour chacun de ces types, les plantes utilisées en phytothérapie.

L’aromathérapie, médecine des plantes aromatiques

Cette méthode médicinale exploite les extraits aromatiques des plantes pour traiter les maladies humaines ou animales. Ces extraits, appelées aussi essence ou encore huile essentielle, constituent l’élément essentiel médicamenteux du végétal.

Les plantes utilisées en phytothérapie aromatique, les plus courante et très connus, sont essentiellement : la cannelle, les cyprès, les pins, les camomilles, la sauge, la menthe, le basilic, la marjolaine, le girofle, l’eucalyptus, les agrumes, le thym, le romarin et beaucoup plusieurs autres… Dans le monde, il y en existe des dizaines de milliers.

La gemmothérapie, médecine des bourgeons et des jeunes pousses

Dans cette pratique médicinale, c’est surtout la partie embryonnaire de la plante qu’on utilise. Pour y extraire les macérats de bourgeons. Ces derniers, utilisés comme complément alimentaire, sont très efficaces pour soutenir notre système immunitaire et pour traiter certaines affections chroniques.

Les plantes utilisées en phytothérapie des bourgeons, les plus connus et plus utilisées sont : l’églantier connu aussi sous le nom rosier sauvage, le cassissier, le figuier, le tilleul, les olives, les pommiers, l’aubépine, le ginkgo biloba, l’aulne, le châtaignier, le marronnier, le charme, ainsi que plusieurs autres dont la liste exacte n’est pas encore bien définie dans le répertoire de ces types de plantes.

L’herboristerie, la phytothérapie la plus ancienne

C’est la pratique médicinale traditionnelle où les plantes médicinales sont utilisées dans leurs états bruts sans aucune transformation. Dans ce domaine, les anciens sélectionnent les plantes comme médicamenteuses, en fonction de leurs connaissances et de leurs croyances.

Les effets thérapeutiques des plantes s’identifient par leurs actions immédiates sur le signe de la maladie. Dans cette méthode, la thérapie s’attaque aux symptômes, mais pas aux causes, le responsable de la pathologie.

Connues sous le nom, la médecine de grand-mère, cette branche de la phytothérapie utilise presque toutes les plantes du quotidienne comme médicaments.

Les plantes utilisées en phytothérapie classique sont autant nombreuses que celui des autres branches et nous ne pourrons énumérer que les quelques-uns comme : les gingembres, les consoudes, le miel, les argiles, les oignons…

Quelles plantes pour perdre du poids ?
Quelles sont les plantes utilisées pour soulager les maux de tête ?