Tout savoir sur l’aromathérapie

Utiliser des huiles essentielles à des fins thérapeutiques est une médecine douce, qui peut aider dans les traitements qu’on suit, sans pour autant la remplacer. C’est l’aromathérapie. Comment en tirer profit sans courir plus de risques ?

L’huile essentielle

Les huiles essentielles sont obtenues à partir de la distillation à la vapeur d’eau d’extraits de plantes. Pour que cela fonctionne, il faut que les plantes soient aromatiques. C’est-à-dire qu’elles synthétisent et stockent des substances liquides et odorantes qui constituent leur essence. Sa qualité varie en fonction de l’espèce végétale utilisée, l’origine de la plante, le mode de culture pratiqué, et la partie de la plante qu’on a utilisée pour extraire le produit. Ces critères impactent sur la composition de l’huile à cause entre autres de l’environnement où elle a évolué, mais aussi à cause des produits qui ont contribué à son développement. Chaque plante a également ses vertus, qui font qu’il est possible de les utiliser à des fins médicales en aromathérapie.

Comment utiliser les huiles essentielles en aromathérapie ?

En aromathérapie, les huiles essentielles peuvent être utilisées de trois manières différentes. Ces trois méthodes peuvent être combinées, tout comme elles peuvent être indépendantes. Le choix de cette utilisation dépend, et de l’huile essentielle utilisée, et des soins qu’on souhaite apporter aux patients. La première méthode est la voie aérienne. Les huiles essentielles sont diffusées dans l’air, et le patient les absorbe en respirant. La deuxième méthode est la voie orale, en les mettant en contact avec un support forcément solide comme un comprimé neutre, du sucre, du miel ou même de la mie de pain. La dernière méthode est la voie cutanée. L’huile est appliquée sur la peau, seule ou après dissolution dans une huile végétale.

Les précautions à prendre quand on utilise les huiles essentielles

Même si l’aromathérapie est une médecine douce, l’huile essentielle est un produit très concentré, dont l’essence est très puissante même à petite dose. Il faut donc bien connaître le produit avant de l’utiliser. Malgré le fait que c’est un produit naturel, des contre-indications existent, ainsi que des dosages précis pour être bénéfique. C’est pourquoi il faut demander conseil à un professionnel avant de les utiliser. Quoi qu’il en soit, la femme enceinte ou allaitante et l’enfant de moins de 7 ans ne doit pas l’utiliser sans avis médical. Une prise prolongée est également à éviter, ou encore l’exposition au soleil après une application cutanée. On ne peut ni la chauffer, ni se l’injecter que ce soit en intraveineuse ou intramusculaire.

Méditation : c’est quoi le le « beach brain » ?
Comment choisir sa Thalasso ?