Des bracelets pour supporter le travail des moines bouddhistes

Bracelets tibétains
Conçus à la main, les bracelets tibétains se distinguent grâce à leur pouvoir. Ils jouent des rôles précis sur le physique, le mental et le spirituel. Ce dernier aspect de la vie humaine est d’une importance capitale, car selon les lois bouddhistes, il est la source du bonheur. Toutefois, le port de ces bracelets ne sert pas uniquement l’utilisateur, mais également le fabricant. Voici le secret de ces accessoires.

Bracelets tibétains, une controverse de la loi Vinaya

Il est d’abord important de savoir que la fabrication des bracelets tibetains est un travail manuel qui n’est pas vulgarisé par les lois bouddhistes. En effet, dans les siècles précédents, un moine devrait vivre de dons.

Toutefois, en cette nouvelle ère, la mendicité n’est plus bien perçue par les populations. Les moines ont alors dû se mettre à travailler pour préserver leur mode de vie ainsi que leur espace (monastère).

Outre la fabrication des bracelets tibétains, ces religieux vendent également des objets sacrés et des livres. Grâce aux recettes obtenues, ils subviennent à leurs différents besoins qui, en passant, sont toujours minimalistes.

Les mantras, l’incontournable du processus de conception

Qu’est-ce qu’un mantra ?

Le mantra est une forme de prière récitée par les moines bouddhistes. Sa traduction littérale en français est « instrument de la pensée ».

Issu du sanskrit, le mantra permet d’attirer des ondes positives. Le plus célèbre est l’« Om », car il guérit le corps et l’âme. Pour les pratiquants du bouddhisme, il est aussi vieux que le monde.

Autrement dit, il s’agit du son originel au bout duquel le monde fut bâti. Pour cette raison, il est associé à toutes les autres disciplines pratiquées par les moines. Au nombre de ces exercices, l’on peut citer :

  • la position du lotus ;
  • la méditation en position allongée ;
  • le yoga.

Le mantra a pour fonction de créer un sentiment de joie, une relaxation et un laisser-aller chez celui qui en prononce. La force de cet outil puissant se trouve ainsi dans le son produit par la voix.

Les vibrations issues de son énonciation favorisent le changement de l’environnement. Même sur le plan scientifique, il est prouvé que le mantra a un effet bénéfique.

Pourquoi les mantras sont-ils évoqués lors de la fabrication des ornements ?

Pendant tout le processus de conception des bracelets, les moines bouddhistes récitent sans cesse des mantras. De ce fait, ils chargent les bijoux en ondes positives qui sont capables de développer l’âme du porteur.

Les accessoires sacrés sont aussi dotés de sérénité et de bonnes intentions. Ainsi, les vibrations aideront l’être humain dans sa quête permanente de pureté et de tranquillité intérieure.

Hormis l’« Om » sacré, les moines récitent de nombreux autres mantras. Celui de « Manjusri », divinité de la sagesse, permet d’acquérir une bonne mémoire et une grande intelligence. Celui adressé au dieu « Bhaishajyaguru » aide à obtenir la guérison et la protection contre toutes les maladies. Le karma est aussi nettoyé grâce à cette récitation.

Il suffit donc que le bracelet touche la peau pour que ces effets se ressentent. Le porteur éprouve une nouvelle énergie qui lui offre tous les bienfaits nécessaires à son épanouissement.

Les bracelets tibétains et leurs conséquences

Ces bijoux se présentent sous la forme de tresses et possèdent des nœuds. Chacune de ses boucles est réalisée afin de contenir les bienfaits des mantras évoqués.

Il s’agit donc d’une connexion entre les forces positives incorporées dans les bracelets et les points d’énergies de l’utilisateur. Dans ce cas, la règle est que le bracelet tibétain soit porté à la main gauche. Le respect de cette condition stimule la transmission des bienfaits de manière douce et progressive.

Mieux, il devient un élément précurseur dans la pratique du yoga ou de la méditation. L’utilisateur se concentrera plus facilement grâce aux suites des mantras.

Toutefois, le port des bracelets tibétains à la main droite est également permis. Cela n’engendre aucun inconvénient ni aucune restriction des profits. Néanmoins, le bijou ne constitue plus un porte-bonheur.

En d’autres termes, avoir ce type de bracelet sur le poignet gauche procure de la chance et du bonheur. Toutes les émotions négatives sont aussi évacuées ou évitées. Selon les écrits bouddhistes, il en existe 6 à savoir :

  • la colère ;
  • l’orgueil ;
  • l’avidité ;
  • la jalousie ;
  • le désir ;
  • l’ignorance.

En échange de ces points négatifs, le porteur du bracelet tibétain fera preuve de compassion, de générosité et de sagesse. Il est donc en mesure de franchir toutes les barrières quotidiennes. Les frustrations engendrées au travail ou à la maison ne seront plus une gêne pour lui.

Bracelets et shamballa tibétains, quelle est la différence ?

Les termes « shamballa » et « bracelet tibétain » sont souvent confondus par de nombreuses personnes. Pourtant, ce sont deux accessoires différents.

Les bracelets tibétains se font avec de petites cordes. En fonction de la typologie, ils sont pourvus de différents ornements. Lorsqu’il s’agit d’un bracelet tressé, la cordelette est embellie avec une petite breloque ou deux pierres naturelles. Pour le bracelet tissé, les cordes servent à faire des nœuds sans fin, créant ainsi un lien avec l’univers.

Par contre, le shamballa tibétain se compose de plusieurs perles macramés et rondes. Il ne faudrait quand même pas le confondre avec le joyau utilisé en lithothérapie (composé de cristaux).

Les bracelets tibétains et leurs couleurs

En plus des nombreux avantages connus, le bracelet tibétain aide à rééquilibrer les chakras. Pour cela, la couleur des accessoires est importante. Chacune d’elle représente un code permettant de l’associer à un point vital.

Ainsi, en fonction du bracelet porté, l’énergie vitale circule dans une partie précise du corps.

Le blanc

Relié à la sagesse, l’apprentissage et la connaissance, ce bracelet tibétain influe sur le chakra coronal. Son rôle est d’éloigner l’ignorance et de permettre à son utilisateur d’atteindre l’illumination. Il sert aussi à épurer toutes les ondes négatives du corps afin de le rendre pur.

Le bleu

L’accessoire tibétain de cette couleur permet l’ouverture du troisième œil. Grâce à cette caractéristique, il favorise l’éloignement de la maladie. Ses atouts sont la santé, la guérison (en cas de maladie) et la pureté de l’âme. Son porteur est en mesure de contrôler sa colère.

Le vert

Le bracelet portant cette teinte offre l’harmonie et l’équilibre. Il régule le chakra du cœur et empêche son utilisateur de ressentir de la jalousie. Il n’aura également plus peur et pourra aisément atteindre ses objectifs.

Le rouge

Associé au chakra racine, ce bracelet améliore l’ancrage de son utilisateur. Il lui apporte la force, l’indépendance et le discernement. En plus, la vitalité, la passion et le courage seront ses alliés. Les personnes d’habitudes hésitantes passeront à l’action grâce à ce bijou de corde. Par ailleurs, ce bracelet rouge protège ses porteurs du mauvais œil.

Le noir

Comme le symbolise la couleur, ce bracelet permet de cultiver la rigueur et la sobriété. Son utilisateur peut mener des réflexions poussées sur le monde. Il sert à éloigner l’avidité et à primer l’intérêt général.

Le jaune

En plus d’apprendre à renoncer et à ne plus être orgueilleux, l’utilisateur devient plus sage avec cet accessoire à son poignet. Lié au chakra du plexus solaire, il constitue un élément vital dans le maintien de l’équilibre des émotions.

Les bracelets tibétains existent depuis 3 000 ans et sont régis par les lois de la nature. L’achat de ces chefs-d’œuvre permet d’avoir un renfort pour l’obtention d’une vie plus épanouie. Par la même occasion, vous apporterez votre soutien à la communauté bouddhiste.


Tous les bienfaits des huiles essentielles pour la santé
Acheter des produits dérivés du CBD en ligne